Des noms personnels en quenya

 

 

 

L'origine des noms propres parmi les Hauts-Elfes d'Aman

Les noms des Elfes ! Elwë, Finwë, Fëanor, qui ne s'en souvient pas et pour longtemps. Nombreux sont ceux qui voudraient en possèder. Voici une petite histoire des noms propres des Hauts-Elfes.

D'abord il faut savoir que les noms quenya des Hauts-Elfes ne sont pas toujours signifiants. C'est-à-dire que les différents types de noms (quenya essi) des Hauts-Elfes comportaient toujours des éléments elfiques : imaginés en suivant très scrupuleusement les lois de la langue, mais sans pour autant toujours possèder un sens précis. En arrivant à Valinor les Eldar avaient déjà un long passé derrière eux et leur langue originelle, le quendien primitif, avait grandement évoluée pour devenir la langue de Valinor. Les noms propres datant de la première époque lointaine de Cuiviénen avaient évolués de concert avec la langue des Elfes ; ils avaient souvent pris des formes peu, on non intérprétable dans la langue courante. Ainsi le nom du célébre sage Rúmil est difficilement interprétable ou décomposable en quenya car il remonte bien vanat la venue des Elfes à Valinor. Mais même des noms elfiques "modernes" pouvaient avoir un sens obscure, trouble. L'amilesse (ou matronyme) du fils de Fëanor, Maglor, est en quenya Macalaurë (ou Makalaurë) ; Maglor est en fait une simple sindarinization. Il fait partie de ces noms difficilement interprétables en quenyas.

Un nom propre elfique pouvait être formé en ne suivant pas les règles de composition des mots de la langue parlée. On préférait souvent utiliser dans l'art de la composition des noms l'ancien ordre propre au quendien primitif : l'élément adjectival en premier. Par exemple : Eldalóte = "fleur-elfique", mais littéralement "elfique-fleur" (le nom commun elda est utilisé comme adjectif dans ce nom propre féminin), ou bien Artaher = "noble-seigneur" ou "noble-maître", un nom d'Elfes mâles. Pour exprimer "fleur elfique" on aurait utilisé dans la langue courante : lóte eldarinwa ; quant à l'adjectif quenya arta-, présent dans Artaher, il n'était pas usité dans la langue parlée.

Chez les Humains

Chez les Númenoréens il était de coutume de ne porter un nom haut-elfique que si l'on faisait partie de la lignée d'Elros Tar-Minyatur, le premier Roi de l'île occidentale, Atalantë, comme il est dit dans une note de l' "Akalabbêth" (note bêtement supprimée de l'édition du "Silmarillion" de 1977, mais signalée par C. Tolkien dans "Peoples of Middle-earth", p. 154). La coutume de porter des noms haut-elfiques (quenya) persista aussi chez les Seigneurs d'Andúnië déscendant de Silmariën, qui aurait dû être Reine de Númenor.
En Terre du Milieu seuls, semble-t-il, les membres des Maisons Royales d'Arnor et du Gondor, desecendant directemment de cette lignée, ainsi que les Intendants (en quenya : i Aranduri), portaient des noms haut-elfiques. En fait, ils étaient tous issus, plus ou moins directement, d'Elros (en quenya Elerossë).
L'abandon des noms quenya par les Intendants pour porter à la place des noms sindarins des héros Edain et Elfes du Premier âge au moment de la disparition du dernier roi, Eärnur II, marquait en fait leur renoncement à briguer la couronne et la royauté du Gondor.


 

Noms propres en haut-elfique (quenya)

Voici les noms traditionnels des "Pères des Elfes" et de leurs épouses dans le folklore des Haus Elfes :

Imin (m.) et Iminië (f.)
Tata (m.) et Tatië (f.)
Nelya (m.) et Nelië (f.)



Autres noms elfiques très anciens datants d'avant la Séparation des Elfes.

Elwë

Traditionnellement ce nom est associé à la base elfique *el (étoile), mais son étymologie est très douteuse. Thindacollo/Sindacollo, est un autre (?sur-)nom d'Elwë = 'chaperon gris'. Le nom Sindicollo dans Le Silmarillion est une erreur de typo.


Finwë

Traditionnellement ce nom est associé à la base elfique *phin (chevelure), mais son étymologie est très douteuse. Finwë Roi des Elfes du Second Clan, ou Elfes Profonds, porte le titre de Roi des Noldor : Ñoldóran/Noldóran. Les Ñoldor/Noldor sont les Elfes du Second Clan.



Ingwë

signifirait 'chef', car Ingwë est Roi de tous les Elfes. Il porte le titre de Ingeron (des Chefs). Il est possible qu'Ingwë soit un fils d'Imin, ou Imin lui-même.



Lenwë (m.) (< *denwego 'grand [Elfe] gracile') le chef des Elfes Nandor.

Mahtan Sarmo. Le père de Nerdanel, la femme de Fëanor.

Míriel (f.) ('jeune fille aux gemmes'). Un nom aussi porté par la suite des Femmes Mortelles.

Olwë (m.) [en telerin Oluë]. C'est le Roi des Elfes-marins de Tol Eressëa. En telerin, la langue des Elfes-marins de Tol Eressëa, il porte le titre de Ciriáran "roi des navires".

Il y a aussi les noms des grands sages des Elfes à Eldamar sont : Quennar (m.) Un des premiers mathématiciens, auteur du traité "Yenonotië". Rúmil (m.) Un des premiers "linguistes", auteur du premier système d'écriture qui porte son nom, et compilateur des Equessi Rúmilo, les "Dits de Rúmil".


Liste des noms (essi) et surnoms (epessi) de Hauts-Elfes nées en Eldamar et de ceux née en Exil en Terre du Milieu.

  1. Anairë (f.) '?'
  2. Aracáno (m.) 'noble chef'
  3. Arafinwë (m.) 'Finwë royal' (un des fils de Finwë)
  4. Aranwë (m.) 'le royal'
  5. Artaher (m.) 'noble seigneur'
  6. Artanis (f.) 'noble femme'
  7. Aulendil (m.) 'ami d'Aulë' (Dieu des forgerons et des artisants)
  8. Aulendur (m.) 'serviteur d'Aulë'
  9. Curufinwë (m.) 'l'habile Finwë' (un des fils de Finwë)
  10. Eärwen (f.) 'jeune fille de la mer'
  11. Eldalótë (f.) 'fleur elfique'
  12. Elemmacil (m.) 'étoile-épée' (aussi porté par des Humains)
  13. Elemmíre (m.) 'étoile joyaux'
  14. Elenwë (f.) 'l'étoilée'
  15. Fëanáro (m.) 'esprit de feu'
  16. Findambar (m.)
  17. Findecáno (m.)
  18. Findis (f.) Fille de Finwë et Indis, son nom est un "mot-valise"
  19. Fíriel (f.) 'femme qui a expirée (au propre comme au figuré), femme mortelle' (nom porté par de nombreuses Humaines)
  20. Indis (f.) 'grande femme'
  21. Itarillë (f.) 'petite étincelle'
  22. Lalwende (f.) 'jeune fille rieuse'
  23. Macalaure (m.) 'qui forge l'or, orfèvre'
  24. Nerdanel (f.) 'femme artisanne'
  25. Nerwende (f.) 'fille masculine'
  26. Ñolofinwë (m.) 'le sage Finwë'
  27. Quendingoldo (m.) 'Elfe Ñoldo/Noldo'
  28. Russandol (m.) 'tête de cuivre (= rouquin)'
  29. Serindë (f.) 'jeune fille à l'aiguille (= brodeuse)'
  30. Turucáno (m.) 'seigneur (et) maître'
  31. Tyelperinquar (m.) 'à la poigne d'argent (qui travaille l'argent)'
  32. Voronwë (m.) 'le fidèle'

Voic une liste de noms elfiques portés par des Humains (des Hommes et des Femmes). Nous ne savons pas si certains de ces noms ont été aussi portés par des Elfes.

Amandil (m.) 'ami d'Aman'
Anardil (m.) 'ami du Soleil'
Anárion (m.) 'fils du Soleil'
Ardamírë, Ardamir (m.) 'joyau du Monde'
Atanatar (m.) 'père des Hommes'
Calimehtar (m.) 'guerrier de lumière'
Calimmacil (m.) 'épée de lumière'
Calion (m.) 'le lumineux'
Calmacil (m.) 'épée de lumière' (? forme abrégé de Calimmacil)
Castamir (m.) '?-joyau'
Cemendur (m.) 'serviteur de la terre (nouricière)'
Ciryaher (m.) 'seigneur des navires'
Ciryandil (m.) 'ami des navires'
Ciryatan (m.) 'constructeur de navires'
Ciryon (m.) 'homme de navire (marin)'
Eäranur (m.) 'serviteur de la mer' (forme abrégée d'Eärendur)
Eärendil (m.) 'ami de la mer'
Eärendur (m.) 'serviteur de la mer (marin professionel)'
Eärnil (m.) 'ami de la mer' (forme abrégé de Earendil)
Eldacar (m.) 'heaume elfique'
Eldarion (m.) 'fils des Eldar (Elfes)'
Elendil (m.) 'ami des étoiles (astronome)' ou 'ami des Elfes'
Elendur (m.) 'sérviteur des étoiles ou des Elfes'
Elentir (m.) 'qui scrute les étoiles ou les Elfes'
Elerossë (m.) [forme quenya du nom sindarin Elros, à l'étymologie très discutée.]
Elessar (m.) 'pierre elfique' (< elen + sar)
Falastur (m.) 'seigneur des côtes'
Fantur (m.) 'maître'
Herendil (m.) 'ami de la fortune, le fortuné'
Herumor (m.) 'seigneur noir'
Herunúmen (m.) 'seigneur de l'Ouest' (nom blasphematoire, il s'apllique normalement aux dieux)
Hyarmendacil (m.) 'vainqueur du Sud'
Isildur (m.) 'sérviteur de la Lune'
Lastalaica (m.) 'qui à l'oreille fine'
Lindórie (f.) 'chanteuse???'
Mamándil (m.) 'ami des moutons'
Mardil (m.) 'ami de la maison [du Roi]'
Meneldil (m.) 'ami des cieux (= astronome)'
Narmacil (m.) 'epée de feu'
Númendil (m.) 'ami de l'Ouest'
Ohtar (m.) 'combattant, guerrier'
Ostoher (m.) 'seigneur de la citadelle'
Palantir (m.) 'qui regarde au loin et partout (= le clairvoyant)'.
Pelendur (m.) 'serviteur de la cité'
Rómendacil (m.) 'vainqueur de l'Est'
Silmarien (f.) 'la brillante' (?)
Siriondil (m.) 'ami du Sirion (un fleuve du Beleriand)'
Tarannon (m.) 'grand don' ou 'don royal' (?)
Terendul (m.) 'grand ténébreux'
Turambar (m.) 'maître du destin'
Turindo (m.) 'maître de son coeur'
Valacar (m.) 'heaume de puissance'
Valandil (m.) 'ami des dieux'
Vorondil (m.) 'ami éternel, véritable ami'

 


Suffixes des noms propres

Les suffixes ci-dessus ne se rencontrent que dans la formation des noms propres haut-elfiques. Ce ne sont pas des "mots" de la langue quenya.

i Suffixes des noms propres féminins

Suffixes

Signification

Exemples de noms propres

-(r)ien

fille (de), fille (du)

Silmariën, Telperiën, Yávien

-wende, -wen

femme, jeune fille

Lalwendë, Eärwen

-me

acteur féminin, agent féminin

Isilme, Ancalimë

-ndis, -nis

femme

Indis, Erendis, Artanis

-riel, -iel

femme avec une girlande festive

Míriel, Almáriel, Tindómiel

-isse

femme (?)

Lindissë

-(n)dilme 1

être dévouée à, être amie de

Vardilmë


Note 1 : Il s'agit de la forme féminine du suffixe quenya -(n)dil (ami de).

 

ii Suffixes des noms propres masculins

Suffixes

Signification

Exemples de noms propres

-ion

fils de, fils du

Anárion, Aranwion, Aldarion

-wë 1

mâle et personne

Aranwë, Lenwë

-mo

(agent, acteur) masculin

Curumo, Irmo, Isilmo, Ulmo

-mon, -on

mâle (?)

Ancalimon, Auron, Ñólimon

-(n)dacil

vainqueur (de/du)

Rómendacil, Umbardacil